Sur les sites de rencontre, le phénomène de faux profils est très courant. Il est souvent difficile de faire la différence entre un faux et un vrai. Personne ne sait qui se cache derrière l’écran, en tout cas pas avant d’avoir fait une rencontre réelle avec la personne concernée. C’est en se servant de ces principaux points faibles de la communication virtuelle que les individus de mauvaise foi agissent. Sachez cependant que tout cela n’arrive pas sur les plateformes listées dans notre comparatif des meilleurs sites de rencontre sérieux.

Animé par la vengeance, son ex lui fait un sale coup

Dans le but de se venger de son ex-copine Clémence, Marc un jeune homme de 26 ans créé un faux profil sur AdopteUnMec. Il s’agit du site de rencontre que la jeune femme avait l’habitude d’utiliser. C’est d’ailleurs l’une des causes de la rupture d’une relation qui venait à peine de faire deux mois à Clairoix.

Marc accusait en fait son ex de tromperie à cause de son habitude à fréquenter les sites de rencontre. Que cela soit vrai ou faux, la décision a été prise : Marc et Clémence devaient se séparer définitivement.

Que se passe t-il ensuite ?

L’ex de Clémence n’était pas prêt à digérer la fin de leur relation amoureuse. Pour cela, le jeune homme passa à l’action en se faisant passer pour Clémence. Il invita de ce pas, des inconnus au domicile de Clémence, et ce, sans qu’elle ne le sache. Effectivement, le faux compte créé au nom de Clémence renseignait son adresse et sa photo.

Lorsqu’on prend en compte le fait que la jeune dame soit seule dans sa maison avec à la charge deux enfants, on présume que ces rencontres avec des inconnus auraient pu mal se terminer. L’avocate de Clémence, madame Charlotte de Boislaville a su bien le souligner lors du procès.

La dignité et l’honneur de Clémence étaient également en jeu. Son ex-copain envoyait aussi des photos intimes d’elle à des individus intéressés par une éventuelle relation. Une chose est sûre, Marc prenait un très gros risque et sera bientôt condamné pour cela.

Meetic : un site de rencontre avec de vrais profils

Que dit le juge ?

Le sort de Marc a été scellé devant la justice. Il a été décidé que l’ex de Clémence soit emprisonné pour une durée d’un an avec sursis. En effet, le coupable aurait déjà commis des délits routiers auparavant. Reconnu par la justice, il est forcé de suivre un stage de sensibilisation sur la violence conjugale.

Marc doit également suivre des soins psychologiques. Même s’il finit par prononcer des mots de regrets à la fin, Marc reçoit quand même l’interdiction d’approcher la victime ou de la contacter par un moyen quelconque. La victime s’en sort victorieuse avec une indemnité de 1800 euros à percevoir de son ex.

Que retenir de cette mauvaise expérience ?

L’ex-copain de Clémence a utilisé une méthode plus risquée pour arriver à ses fins. Si vous êtes aussi un habitué du site de rencontre Jacquie et Michel plan cul ou autre, il serait prudent de vous assurer de l’identité de votre interlocuteur avant d’entamer une histoire quelconque.

Autrement, vous risquez tout d’abord d’être impliqué dans des situations délicates. Ensuite, votre opinion sur les plateformes de rencontre pourrait facilement virer au négatif.

Si le chat ne vous convainc pas, préférez un appel vidéo pour être sûr de la personne avec qui vous discutez. Les sites de rencontre sérieux proposent très souvent cette option en mode gratuit.

Faux profils : un homme condamné pour usurpation d’identité
5 (100%) 1 vote[s]